top of page

La multirisque pro cherche un seconde souffle.

Dernière mise à jour : 13 déc. 2022

Retour à la case départ pour le marché de la multirisque professionnelle (MR PRO). Placé sous les projecteurs par les nombreuses affaires de prise en charge des pertes d'exploitation sans dommages pendant le Covid-19, il semble revenu à une certaine forme de normalité.


Les effets de la pandémie se sont estompés pour les acteurs de la multirisque professionnelle. Ils ont laissé place, de nouveau, à un marché atone, ou se différencier est complexe, et ou la question tarifaire redevient critique.



Un marché saturé, l'une des principales caractéristiques du marché qui n'a guère évolué avec la pandémie est, globalement sa saturation.

"Le marché est atone, quel que soit le secteur d'activité".




En termes d'offres, les évolutions ont elles aussi été peu nombreuses. Au plus fort de la saga des pertes d'exploitation Generali s'était distingué en lançant un nouveau contrat pour la branche des hôtels cafés et restaurants (HCR) en partenariat avec les groupes de protection sociale Klesia et Malakoff Humanis.


Tarifications, des indices en forte hausse


Les contrats d'assurance sur les risques d'entreprise sont étroitement liés à un certain nombre d'indices, qui ont un impact sur leur indexation tarifaire.


Or, en 2022, ces derniers sont orientés à la hausse de manière inédite, en raison de la crise économique et de l'inflation : l'indice risques industriels a ainsi progressé de 10.7% entre le 1er octobre 2021 et le 1er octobre 2022, celui relatif au brise de machine de 8%, et celui lié au bris de glace de 6,4%, selon les données communiquées par France Assureurs


https://www.argusdelassurance.com/assurance-dommages/risques-d-entreprise/classement-mr-pro-2022-la-multirisque-professionnelle-cherche-un-second-souffle.206462


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page